L’usage des emballages alimentaires

L’usage des emballages alimentaires

Les emballages alimentaires sont apparus dès la révolution industrielle pour répondre aux exigences des sociétés de grande consommation. De nos jours, avec la vulgarisation des politiques de développement durable, les fabricants proposent des emballages alimentaires adaptés aux contraintes des métiers de la restauration et qui respectent plus ou moins les normes environnementales. Selon les besoins d’optimisation d’espace et de dépenses de rangements, on distingue plusieurs types d’emballages.

Barquettesenplastique

Les emballages alimentaires, un usage quotidien

Suivant le contexte, les emballages alimentaires ont plusieurs rôles techniques et marketing. Ils servent à conserver les produits pour les protéger de l’insalubrité et de la contamination. Ils facilitent leur transport, leur stockage et leur expédition en rehaussant la valeur commerciale et esthétique de certains avant de les mettre à disposition du public. Toutefois, il n’est pas évident qu’un seul type d’emballage dispose de tous les attributs utiles au conditionnement. C’est pourquoi, selon les objectifs, les coûts de rangement et parfois le cadre législatif d’un pays, il existe une multitude d’emballages dans le domaine alimentaire.

Emballage papier/carton

Ce matériau est le plus utilisé dans le domaine de l’emballage alimentaire en France et dans le monde. Il est dérivé de l’industrie du bois et présente à ce titre un énorme avantage écologique. Le secteur de l’emballage en carton offre principalement trois variétés de produits sur le marché :
  • Les papiers d’emballage ;
  • Les papiers pour onduler ;
  • Le carton plat.

Les emballages en papier sont vulnérables face à l’humidité, mais conservent bien la chaleur et leur propriété varie selon l’environnement externe. De plus, la plupart sont souvent cirés, et ne sont donc pas recyclables. Parmi les papiers d’emballage les plus utilisés, le Kraft et ses dérivés font figure de matériau de choix dans des secteurs d’envergure.

Le papier kraft

C’est l’un des matériaux les plus naturels. Ils sont totalement dégradables en quelques semaines. Leur grande résistance mécanique et leur composition en fibres longues en font des atouts qui répondent aux exigences des industries de distribution de produits de base (fruits et légumes, pain, farine, sucre, biscuit, confiserie, etc.).

Les barquettes en plastiques

Ils sont conçus à base de dérivés de pétrole et parmi les matériaux utilisés, on distingue le polypropylène, le polyéthylène, le polyéthylène téréphtalate et l’acétate. Les barquettes en plastiques sont légères, résistantes et ont l’avantage d’être munies de couvercles de qualité qui facilitent la conservation et le transport des préparations culinaires. Ils conservent bien la chaleur, résistent aux chocs, sont imperméables et pratiques. On comprend pourquoi ils sont privilégiés dans l’industrie agroalimentaire.

Les barquettes en aluminium

Ce matériau a une grande portée marketing et est donc relativement cher par rapport aux autres. Ils offrent une grande résistance à la corrosion, à la vapeur d’eau et une durabilité dans la conservation, car ils supportent des températures extrêmes. Les barquettes en aluminium sont adaptées aux aliments qui sont conservés sous forme surgelée, grillée ou gardés au frais. Comme les emballages en plastique, la plupart sont transparents et sont conçus avec des finitions coloriées ou des décorations imprimées sur les récipients. Le marché de l’emballage en aluminium connaît d’ailleurs une croissance remarquable en Europe et est évalué à 16% du marché global de l’aluminium sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *